Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.10.2021

La petite lumière rouge du Tabernacle était éteinte… Ré-évangéliser les villages de banlieue

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillard

Liminaire

Le 2 août dernier, jour de la fête du fondateur de la Congrégation du Saint Sacrement, le Père Eymard, Sandrine Treuillard et moi avons repris contact via la communauté de prière en ligne qu’elle anime, consacrée à Saint Pierre-Julien Eymard sur le réseau social Hozana[1].

Nous nous sommes connues grâce à une série de conférences[2] que Sandrine donnait chez les Pères du Saint Sacrement, avenue de Friedland, il y a trois ans. Nous avons tout naturellement sympathisé et depuis nous nous contactons régulièrement, toujours soutenues par la spiritualité de Saint Pierre-Julien Eymard, notre ami commun du Ciel.

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillard

Lorsque Sandrine m'a demandé d'apporter mon témoignage sur ma rencontre spirituelle avec le Père Eymard et comment cela se concrétise dans ma vie actuelle, je fus un peu déroutée, car c'est un exercice auquel je ne me suis jamais adonnée. Mais, poussée par la spontanéité de cet appel, je m'y suis prêtée.

 

Quels commencements ?

Chapelle Corpus Christi – Avenue de Friedland, Paris 8e

Marie-Claude Antoni, eucharistie, saint pierre-julien eymard, adoration eucharistique, adoration, adoration saint martin, priants des campagnesTout débute en 2008, date à laquelle je commence à vivre dans le quartier de la Chapelle du Saint Sacrement, à Paris. Les fenêtres de l'appartement donnent dessus ! Tout naturellement je découvre les lieux, ou plutôt je les découvre à nouveau car, je m'étais souvenue, qu'il y a longtemps, jeune étudiante, je m'y étais déjà rendue....

Au fur et à mesure des messes, des Adorations, des conférences, je m'imprègne de la spiritualité du Père Eymard et surtout du sens du Saint Sacrement dont j'approfondis le mystère.

Tout le temps où je vis dans cette proximité, un renforcement de ma foi s'opère.

Petit à petit, le Seigneur s'occupe du "terreau" de ma foi et agit doucement en me faisant connaître et "appuyer" par un de ses grands serviteurs, le Père Eymard. Souvent, je prie devant la Châsse où son corps intact[3] repose : témoignage de la grâce du Seigneur. Ce temps de proximité, où le Seigneur jette les bases en moi du sens de son Sacrifice et de Sa Présence vivante, est intense.


Saint Léon – Paris 15e

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnesAprès un certain temps, je déménage dans un autre quartier où je dois aller découvrir d'autres choses : le quartier de l'église Saint-Léon dans le 15e arrondissement. La vie intense de cette paroisse me fait nouer des contacts amicaux qui perdurent toujours, malgré l'espace et le temps. Des grâces exceptionnelles sont venues illuminer mon cœur : deux voyages à Rome : pour la Canonisation des Saints Jean-Paul II et Jean XXIII ; ainsi que pour l'année Jubilaire de la Miséricorde ont été des étapes fondatrices pour ma foi.

Il y eut ensuite le vendredi 29 juillet 2016. Cette journée était consacrée au jeûne, à la prière pour le monde, en communion autour du Père Jacques Hamel, mort en martyr au pied de l'autel, trois jours plus tôt. Ce soir-là, j'allai à l'Adoration et ce fut pour moi un moment mémorable où je reçus une grâce personnelle qui est toujours vive à mon cœur.

 

Servantes du Saint Sacrement – Paris 16e

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnesL'année suivante, je déménage à nouveau et la Providence me fait trouver un logement accolé à la Chapelle des Servantes du Saint Sacrement[4] dont le fondateur de la communauté n'est autre que le Père Eymard… Me voici à nouveau en proximité étroite avec notre bon Père Eymard et les Sœurs qui portent sa spiritualité. Je peux entendre de chez moi les chants des offices, et bien sûr ma prière devant le Saint Sacrement s'intensifie et, dès que je le peux, je vais prier puisque le Saint Sacrement est exposé en quasi permanence. Ce rayonnement est exceptionnel pour moi. Je fais l'expérience de la puissance d'amour du Seigneur et de la force du pardon, là, au pied de Jésus-Hostie.

C'est une période d'une intensité extrême où les très durs événements de ma vie sont transformés en grâces spirituelles pratiquement instantanément à la lumière du Saint-Sacrement exposé. Je fais l'expérience que le Seigneur se sert de tout pour ”éduquer ses brebis”.

C'est, forte de ce vécu, que je déménage à nouveau avec un changement de vie total, en banlieue parisienne. Je retrouve le village de mon enfance.

 

Mézy-sur-Seine

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnesAprès des années d'éloignement, je reviens un soir dans l'église de mon village, très émue d'y pénétrer à nouveau, à l’occasion d'une réunion organisée par le nouveau curé du secteur, soucieux de connaître les paroissiens de ce petit village.

Oui, tout est là et en même temps, il y a beaucoup de poussière partout, des toiles d'araignée, des gravas, des traces d'inondation. Tout me paraît sombre, sans entretien, sans vie et pourtant, tout est aussi comme avant. Double impression, mais je suis heureuse de retrouver des visages connus et cette joie à l'air d'être partagée. Cette prise de contact est positive et en même temps mon cœur se serre tristement, car je me suis rendue compte que la petite lumière rouge du Tabernacle est éteinte…

 

Comment en était-on arrivé là ?

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnesJ'avais tellement de souvenirs où, dans cette église, il y avait tant de fidèles. Les gens du village et des environs venaient régulièrement. Les offices étaient magnifiques ; notre curé, le dernier en titre pour Mézy, l'Abbé Marchioni, avait le souci de la beauté, de la solennité de toutes les célébrations. Dans ma tête résonnaient ses paroles : « Rien n'est trop beau pour le Seigneur ». Et mes yeux d'enfants étaient éblouis par les lumières, les fleurs, les ornements, les habits sacerdotaux, les nappes d'autel. Je pouvais sentir l'odeur de l'encens, j'écoutais à nouveau les chants en grégorien qui m’émouvaient. Tous mes sens avaient été touchés par la beauté de ces messes qui ont marqué durablement mon âme d’enfant. Les murs résonnent encore de tout ce passé.

1991-2018 : Presque trente ans se sont écoulés depuis le départ du dernier curé de Mézy… L’église fut ensuite rattachée au secteur de Meulan, composé de 8 clochers. Au début, les messes continuèrent à être assurées tous les dimanches, car deux prêtres à la retraite venaient aider. Ces deux bons pères sont décédés au bout de quelques années et n’ont pas été remplacés. Les messes se sont donc espacées et ont fini par être supprimées. Plus tard, le secteur a subi aussi un grand remaniement, l’Evêque de Versailles ayant regroupé Meulan et Triel et nommé deux prêtres pour l’ensemble. C’est une grande tache pour eux !

 

Ré-évangéliser les villages de banlieue

Donc, je reviens dans ce contexte inédit pour moi. Je passe de la vie parisienne où les messes, Adorations, confessions, enseignements, formations etc. sont à volonté, à la vie de banlieue, à 50 km, où c’est pratiquement le désert ! La différence est criante ! Toute cette région que j’ai connue, si vivante il y a quelques années, est à ré-évangéliser !! J’apprends que, dans mon village, il n’y a plus de catéchisme sur place ; pire, il n’y a que deux enfants du village inscrits sur la commune de Meulan qui assure maintenant le catéchisme pour le secteur !

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes

Une peine fécondante

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillardLe Seigneur a dû saisir en moi cette peine car, quelques mois après, j’apprends qu’il y a une Adoration le dimanche soir chez les Sœurs de Saint Paul de Chartres, regroupées maintenant à Vaux‑sur‑Seine. Je m’y rends donc pour la première fois un dimanche soir. En sortant de la chapelle, une jeune Sœur, que je ne connaissais pas, me sollicite et me demande si je peux prendre « au pied-levé » un groupe de première année de catéchisme. Je me souviens de ses paroles : « Je viens de prier le Seigneur à l’Adoration de m’envoyer quelqu’un pour le catéchisme, car il me manque une personne pour débuter l’année. La rentrée a lieu la semaine prochaine et je me fais beaucoup de souci, car je n’ai personne pour ce groupe. Mais, lorsque je vous ai vue, je me suis dis d’aller vous parler… » Je fus très surprise par cette demande spontanée, presque désespérée et évidemment, je n’ai pas pu dire non, malgré mes réticences. Je n’avais jamais enseigné le catéchisme et me demandais comment je pourrais en avoir le temps ! Et bien, le Seigneur a fait en sorte que je puisse lever toutes ces objections et j’ai suivi mon petit groupe d’enfants pendant trois ans jusqu’à leur Première Communion, cette année. Ce fut source de grandes joies !

 

Le retour du Saint Sacrement au tabernacle

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillard

La première chose à laquelle je me suis ”attaquée”, à mon retour aux sources, fut de faire revenir la Présence Vivante de Notre Seigneur dans son Tabernacle. Grâce à la messe de rentrée et du verre de l’amitié, toujours organisé à son issue, j’en fais la demande au Père Mathieu Berger qui me répond alors un magnifique « oui ». Quelle joie ! Immédiatement, j’en fais part au petit groupe et nous nous organisons, à la fois pour assurer une prière hebdomadaire et donc une présence régulière de fidèles devant le Tabernacle, ainsi que la messe solennelle du retour de Jésus-Hostie chez Lui !

Le samedi 1er décembre 2018  fut la date choisie[5] pour cette célébration où, dans notre église pleine, les paroissiens, émus, ont pu à nouveau assister à la messe à Mézy.

 

Le retour de l’adoration eucharistique

Par la suite est décidé que les 5ème samedis de l’année, une Adoration sera proposée par notre prêtre. Cela correspond à cinq fois par an environ. Le samedi 30 mars 2019 fut la date de la première Adoration et bien sûr les phrases lumineuses du Père Eymard tirées du livre Une pensée par jour (éditions Mediaspaul) guidèrent notre méditation.

 

La Sainte Cécile

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnesLe groupe de prière était lancé avec, chaque semaine, la présence d’une dizaine de personnes régulièrement. Nous avons la chance aussi d’avoir des musiciens, des chanteurs et notamment Hervé qui, quelques années auparavant a installé un orgue à tuyaux et monté un chœur de musique sacrée. Le 22 novembre 2019, pour la Sainte Cécile, un très beau concert est donné par le Polyphone 1664 dans l’église pleine ! Le verre de l’amitié scelle le moment et nous promettons de donner rendez-vous chaque année aux mélomanes, avec dans l’idée que si nous pouvions récolter un peu d’argent, nous pourrions engager quelques restaurations…

 

Les travaux d’urgences réalisés

Notre église a besoin de travaux d’urgence : des fuites dans la toiture, gouttières, vitraux… abîment le mobilier, détériorent les plâtres qui en se désagrégeant ont causé la chute de plusieurs stations du chemin de croix, en terre cuite. Nous nous disons qu’il faut nous mobiliser pour intervenir.

Grâce aux élections municipales de 2020, nous avons alerté les candidats sur ces constatations.

Fabrice Zuccarelli a eu une écoute attentive sur le sujet et son goût pour l’art, et spécialement les vitraux, ont débouché sur des engagements concrets. Une fois élu maire du village, il a pris contact avec la Direction régionale du Patrimoine, à Versailles, qui a envoyé des experts sur place afin d’analyser les besoins. Ceux-ci nous ont fait part du processus de sauvegarde du Patrimoine historique qui offre un partenariat aux communes pour la prise en charge des travaux. Le Conseil Municipal a voté à l’unanimité l’engagement de la commune à ce plan de coopération avec le département. D’autre part, le maire a fait réparer le toit et donc, il n’y a plus d’inondation dans l’église à chaque pluie !

 

Création d’une association

Afin d’être efficaces, nous nous sommes organisés en association. Hervé, qui avait créé le Polyphone 1664, avec les membres de l’ensemble ont bien voulu modifier les statuts afin que naisse l’ASPEM – Association de Sauvegarde du Patrimoine de l’Eglise de Mézy –. Celle-ci a vu le jour le 22 juillet 2021 !

 

La prière revivifiée

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillard

Depuis bientôt trois ans, nous prions toutes les semaines dans notre église alternant les chapelets, les Adorations suivis le plus souvent d’un verre de l’amitié. Nos deux prêtres ont décidé que la messe de la semaine serait célébrée à tour de rôle, dans chaque église du secteur. Nous avons donc la joie d’assister à la messe dans notre église tous les mardis à 18h30, pour un mois dans l’année. Même si ce n’est pas beaucoup, c’est toujours mieux que rien du tout.


Expansion de l’adoration par les laïcs

En revanche, pour les Adorations, il n’était plus possible pour nos prêtres de les assurer. Ce fut un vrai problème pour nous qui fut levé par notre curé : il donna l’autorisation à notre petit groupe de la proposer. Au début, nous étions bien timides devant un tel acte car, jusqu’ici, les prêtres s’en chargeaient mais, petit à petit, nous nous sommes organisés.

 

L’adoration en temps de pandémie

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillardFinalement, ces temps de prière nous sont devenus de plus en plus indispensables. Le temps de la pandémie arriva, avec ces différents stades pour chacun et pour tous. Nous avons assuré une continuité de prière dès que les différents confinements/couvre-feux ont été levés. Tous les samedis, de décembre 2020 à mai 2021, nous avons prié devant le Saint Sacrement exposé. Et toujours avec les méditations édifiantes du Père Eymard. Nous avions besoin de nous retrouver au pied du Saint Sacrement dans cette période inédite. Ce moment nous fortifiait les uns les autres.

Cette heure avec notre Seigneur est toujours à part dans la vie de chacun. Nous prions dans le silence de notre cœur, puis une méditation du Père Eymard surgit en alternance avec un chant, une louange, une intention de prière… tout cela est spontané et nous porte dans notre vie de baptisés.

 

Une église ouverte à la prière et au monde

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillard

Saint-Germain-de-Paris de Mézy est à nouveau ouverte à la fois à la prière des fidèles, aux célébrations – mariages, obsèques – également à l’attention de nos élus pour la prise en charge de ses travaux. Même si tout cela est balbutiant, notre église reprend petit à petit sa place dans l’esprit de nos concitoyens comme le cœur du village, témoin de son histoire, de l’histoire des habitants et de l’histoire de notre pays.

En Île-de-France, de nombreuses et magnifiques églises de villages sont fermées, en mauvais état. C’est vraiment triste de voir un tel patrimoine s’abîmer. Nous prions pour qu’un nouvel élan saisisse les esprits pour les sauver et sommes prêts à nous engager dans d’autres actions communes. Nous avons l’espoir que notre bon Père Eymard soutienne cette démarche, lui qui a tellement œuvré dans sa vie pour évangéliser dans les zones de grande misère spirituelle et matérielle.

L’Eglise Saint-Germain-de-Paris, à Mézy-sur-Seine, est inscrite au répertoire des monuments historiques – seul édifice du village à recevoir cette distinction – et si vous vous promenez dans cette jolie région, à l’orée du Vexin français, n’hésitez pas à venir découvrir cette jolie église ouverte le samedi de 16H30 à 17h30.

marie-claude antoni,eucharistie,saint pierre-julien eymard,adoration eucharistique,adoration,adoration saint martin,priants des campagnes,sandrine treuillard

 

 

Marie-Claude Antoni
Le 16 septembre 2021
Mézy-sur-Seine

 

Retrouvez cette article sur les pages enrichies :
L'Adoration Saint Martin - Ré-évangéliser les campagnes
& Pierre-Julien Eymard – Prophète de l'Eucharistie - Un saint d'avenir

 

Images

Gisant de cire du Père Eymard dans la châsse du Curé d'Ars - Chapelle Corpus Christi Paris 8 - 23 avenue de Friedland - Photo ©Rundolph Fernandez Bayaua, 2 août 2021.

Logo de l'Adoration Saint Martin - Ré-évangéliser les campagnes
Design graphique ©Sandrine Treuillard

Vitrail : sainte Cécile - église Saint-Germain-de-Paris, Mézy-sur-Seine.

Proposition de bannière pour l'association Priants des Campagnes
Design graphique ©Sandrine Treuillard 
Priants des Campagnes : Le miracle, c'est la prière !

 

NOTES

[1] Saint Pierre-Julien Eymard – Prophète de l’Eucharistie sur hozana.org

[2] Catéchèse eucharistique à l’occasion du Jubilé du Père Eymard, les 150 ans de son enciellement, de janvier à juin 2018. Conférences données avec le père André Guitton sss, et le père Paul Mougin sss, Chapelle Corpus Christi, avenue de Friedland, Paris 8e.

[3] Il s’agit en fait d’une représentation en cire, le corps du Père Eymard n’ayant pas été conservé intact, par suite d’une erreur lors de l’exhumation. Au début du XXe siècle, on pratiquait beaucoup le culte des reliques. C’est ainsi que des membres de son corps ont été dispersés en plusieurs endroits, et les débris d’os mis sous capsules reliquaires se sont répandues. Actuellement, le chef du Père Eymard est à l’église Saint-Claude à Rome. Une nouvelle châsse a été réalisée pour le jubilé de 2018, à La Mure d’Isère sa ville natale et de décès qui en contient d’autres, rapatriées de Scherbrooke, au Canada. À Paris, avenue de Friedland, sous « la châsse qui fut celle de son saint ami, le Curé d’Ars », une caissette rassemble d’autres reliques. Ce sont les trois points principaux. (sources : les pères Manuel Barbiero sss et André Guitton sss)

[4] Rue Cortambert, Paris 16e

[5] Jour de la fête du bienheureux Charles de Foucauld, grand amoureux de Jésus-Hostie dans le Sahara algérien, en milieu musulman.

 

Commentaires

Très émouvant ce témoignage pour moi qui ait vécu cette réalité de la richesse et l'abondance des messes dans les eglises de Paris et qui me retrouve aujourd hui dans ma région natale où quelques femmes fidèles mettent tout en œuvre pour l'ouverture des églises et la présence réelle au tabernacle quand elles sont ouvertes. Je sais que l'île de France devient un désert de par sa population non chrétienne. Quel désastre. Portons cela dans la prière. Merci beaucoup à Marie Claude Antoni pour son témoignage, son action et aux personnes qui œuvrent ainsi dans les campagnes.

Écrit par : Guillet | 20.10.2021

« Dans ta main sûre et tranquille » (Chant de la Communauté du Chemin Neuf : https://youtu.be/Vq0P8Ec5GRw )

Dans ta main sûre et tranquille
Nous reposons
Comme un oiseau au creux du rocher,
Car tes pensées
Sont au-delà de nos pensées,
Ta miséricorde nous conduit
Tant que dure pour nous
Ton aujourd’hui.

Fin : Dans ta main sûre et tranquille
Nous reposons.

Écrit par : Treuillard Sandrine | 26.10.2021

Gloire à la Très Sainte Trinité par Marie. Merci pour votre magnifique témoignage qui me rappelle et surtout redynamise, les grâces si intenses d'un appel reçu pour l'ouverture des églises qui aujourd'hui se concrétise par quelques groupes de prières sur notre secteur paroissial la FAIM, oui comme ce désir profond de se nourrir fe l'Eucharisie, présence réelle au Tabernacle de nos églises. Une prière spécifique est née piur cette intention, approuvée et anotée par Mgr Maurice de Germiny. Il y a tant de Saints qui nous accompagnent dans l'amour de l'Eucharistie, comme St Julien Aymard, mais aussi parmi les plus contemporains, les petits bergers de Fatima et la Bx Alexandrina de Balasar à qui Jésus a particulièrement évoqué Sa Présence au Tabernacle et Son Attente assoiffée des âmes auprès de Lui. Tant de merveilles et de témoignages à partager depuis plus de dix ans. Gloire à notre Grand Dieu d'Amour et merci à Notre Dame, notre Mère Céleste chérie et à St Joseph son chaste époux et notre père aussi. Nous remercions tous ces saints à la fin de notre prière, les apôtres, les archanges, les saints anges et toute la cour céleste. Merci encore, merci !

Écrit par : Jocelyne Guillet Pauquet | 20.10.2021

Diffusion des écrits de saint Pierre-Julien Eymard sur la communauté de prière en ligne Hozana : Saint Pierre-Julien Eymard – Prophète de l'Eucharistie :
https://hozana.org/communaute/6946-st-pierre-julien-eymard-chapelle-corpus-christi

Jehanne Sandrine - Animatrice de la communauté.

Écrit par : Jehanne Sandrine | 26.10.2021

Les commentaires sont fermés.